mardi , 25 juillet 2017
Dernières nouvelles
Accueil » News & Actualités » Actualités nationales » Les TIC et la Poste Tunisienne en milieu rural
Les TIC et la Poste Tunisienne en milieu rural

Les TIC et la Poste Tunisienne en milieu rural

En Tunisie, numérique et services publics en milieu rural demeurent un couple infernal de l’aménagement du territoire. La mise en place, sous peu, de plusieurs bureaux de poste adaptés à l’évolution technologique à travers l’ensemble du pays notamment dans les zones les plus reculées, en est à cet égard , la meilleure illustration.
Sur un total, de 1100 bureaux de poste à travers le pays, 40% des bureaux se trouvent, actuellement, dans des régions rurales. Leur infrastructure de base sera, si besoin est, renouvelée d’ici 2017, a assuré le ministre des technologies de la communication et de l’économie numérique Noômen Fehri en marge d’une journée d’étude, organisée par la Poste Tunisienne avec le concours de son homologue française.
D’après le ministre, l’année 2017 prévoit la mise en place de services postaux développés et adaptés à l’évolution technologique, dans l’ultime objectif de réduire l’encombrement dans les bureaux et de rapprocher des citoyens services de qualité qui n’ont rien à envier à ceux dispensés dans les pays nantis.

« Dans le processus de développement, la Tunisie mise beaucoup sur ce secteur vital et éminemment stratégique dans la mesure où la Poste constitue, sans conteste, un mécanisme de croissance. », a-t-il dit.
Noômen Fehri a souligné que son département s’est penché sur l’élaboration d’une nouvelle stratégie pour la Poste qui devra se poursuivre jusqu’ à la fin de 2016. Cette stratégie, a-t-il expliqué, est inspirée des expériences des autres pays dans ce domaine. Elle ne manquera pas de moderniser le secteur et de pallier les difficultés auxquelles il fait face.
Pour le Président-directeur général de la Poste Tunisienne Moez Chakchouk, le rendement actuel des services postaux est relativement faible par rapport au coût de ces derniers jugeant « impératif » de revoir certains tarifs qui n’ont pas changé depuis 1997″.

« La révision des prix des services postaux n’auront pas un impact négatif sur le pouvoir d’achat du tunisien dans la mesure où les tarifs pratiqués n’impactent qu’à hauteur de 0,61% le budget du citoyen », a-t-il expliqué.

Bien qu’elle soit une mesure impopulaire, l’augmentation des tarifs ne revêt pas un aspect lucratif ou commercial, elle vise plutôt, de se rapprocher du coût réel du service postal, a-t-il encore soutenu.
D’après le responsable, la Poste Tunisienne a mis en place un programme fort ambitieux s’étendant jusqu’à 2020 dont les principaux points reposent sur l’installation, en 2016, de 100 distributeurs automatiques de billets (DAB), dans toutes les délégations de la République.

Pour cette année, il sera procédé au remplacement de 50 DAB défectueux, a fait savoir le PDG de la Poste.
Si la Tunisie, a largement, rattrapé son retard en matière d’accès à la société de l’information et de la communication en quelques années, on observe, cependant, différents degrés de pénétration des TIC dans l’administration.
Cette dernière a réussi à rapprocher certains services publics de leurs usagers, avec par exemple la multiplication des formulaires en ligne, provoquant ainsi une véritable transformation des habitudes d’usages et de travail.
S.M